Investir à Bouillante (97125)

Investir à Bouillante (97125)

14 mai 2018 0 Par gestionlocativeguadeloupe

La petite commune de BOUILLANTE est située quasiment au centre du littoral Caraibes de Basse Terre.

Carte Bouillante

Elle se dispute avec sa voisine Commune de DESHAIES , le titre de la commune la plus connue de la côte sous le vent. Il est vrai que la réserve Pigeon, initié par l’équipe Cousteau, attire un grand nombre de plongeurs amateurs et garantit à  la plage de Malendure un flux quasi permanent de touristes.

 

 

 

Ceux-ci ne se rendent d’ailleurs que très peu dans le centre bourg de Bouillante qui ne présente guère d’intérêt : le front de mer ne dispose ni de plage, ni de port, et si une promenade pédestre a été aménagée, cela n’en fait pas un must, d’autant que les commerces se font rares.

 

 

Les secteurs les plus recherchés sont localisés au nord du bourg, situation qui permet aux résidents du lotissement la  RESERVE MALENDURE ou de POIRIER Pigeon de se rendre à BAIE -MAHAUT Jarry (Centre des affaires en guadeloupe)  en 45 minutes via la route de la traversée.

 

 

DESMARAIS, qui profite de l’implantation de l’hôpital, mêle habitat social et maisons individuelles dans un certain équilibre. L’urbanisation se développe du littoral jusqu’à l’établissement de santé établi à son sommet. Si la vue est superbe sur les ilets Pigeon, la densité des constructions crée une certaine promiscuité. Ce quartier qui conserve une présentation fort correcte a aussi l’intérêt d’un niveau de prix abordable, ce qui est moins le cas des secteurs situés sur les mornes voisins du nord , plus recherchés…

Le secteur de Poirier, sur les hauteurs de Pigeon, se distingue par son niveau de standing : Surplombant la baie de Malendure et les îles, les villas sont bâties tout au long du morne, dans le cadre d’une urbanisation assez dense pour ne pas se sentir isolé mais suffisamment diffuse pour préserver le calme et le bien être de ses résidents. S’il existe quelques lotissement privés, ces propriétés sont également bâties à titre purement individuel. Point commun, une architecture et un entretien soignés, des jardins magnifiques qui valorisent un panorama exceptionnel, l’ensemble étant desservi par une voirie exempte des scories urbaines qui ont tendance à se multiplier dans de nombreux secteurs : ici les rues sont propres et entretenues, les dépotoirs sauvages absents, et nulle trace de carcasse de voiture brulé vient gâcher le paysage.Quelques propriétés accueillent également des gîtes touristiques, mettant ainsi à profit la qualité de l’environnement. A noter toutefois le passage à proximité immédiate de certaines villas d’une ligne à haute tension qui peut altérer la vue mais également créer quelques nuisances pour les personnes électro-sensibles. Le quartier de Pigeon Poirier est privilégié. Il profite de la proximité immédiate de la plage de l’anse à sable, aux pieds de Pigeon, mais également d’une source d’eau chaude, en bordure de mer. Côté pratique, les résidents profiteront d’une épicerie en bordure de route nationale, qui leur évitera de se rendre au centre bourg pour le moindre achat.

Le quartier voisin de Birloton qui se développe sur un morne limitrophe au nord, se présente sous un aspect assez similaire, dans le cadre d’un standing toutefois moins ostentatoire ; les villas se font plus modestes, mais elles bénéficient de ce même environnement, avec la possibilité de profiter de la forêt domaniale toute proche.

Le lotissement de la RESERVE, implanté sur la falaise surplombe la plage de malandre et les ilets. Il est composé d’une trentaine de villas, cette urbanisation récente affiche un niveau de standing très élevé. Chaque résident profite d’une vue imprenable sur la mer des caraïbes et les évolutions des gâteaux de mouillage. Les vis à vis sont réduits à leurs plus simples expression, les différentes propriétés étant toutes implantées face au large.

En terme pratique, il faudra se déplacer à la ZAC de losteau pour procéder au ravitaillement important puisque les trois supermarchés locaux y sont implantés. Un tout petit port de pêche y est par ailleurs aménagé, mais sa taille limite les accueils.

En terme de marché, le demande majoritaire se concentre sur les terrains constructibles ; or l’offre de ce type de bien subit une situation de relative pénurie, entrainant un niveau de prix élevé ; la commune ne manque pas de foncier mais le PPRNT prohibe la viabilisation d’une grande partie d’entre eux.

Source : LE GUIDE DE L’IMMOBILIER CARAIBES – L’observatoire de l’immobilier

OBSERVATOIRE