Entre Deshaies et Malendure, les deux poids-lourds du tourisme du nord Basse Terre, la commune de Pointe Noire a quelques difficultés à exister, comme en témoigne la chute prononcée de sa population.

plan de pointe noire

Pourtant, elle n’est pas dépourvue d’atouts, à commencer par le centre hospitalier Beauperthuy, et le lycée polyvalent, gages d’une activité structurante.

Pointe Noire dispose également d’un port de pêche et de plaisance qui, s’il n’atteint pas la taille de son voisin de Deshaies, présente néanmoins une capacité d’accueil plus importante que celui de Bouillante.

Enfin, Pointe Noire a aussi ses plages, même si elles ne peuvent rivaliser avec les stars de Grande Terre : la plage caraïbes au sud de la ville, vaste mais dont le sable se mélange aux cailloux, et l’anse marigot, à l’entrée nord du centre-ville, dont la surface est plus modeste mais le sable plus accueillant pour les fessiers délicats…

Si la commune n’a pas (encore) valorisé son front de mer, elle reste attractive par ses nombreuses cases créoles pittoresques conservées » dans leur jus », toujours appréciées des touristes en transit entre Deshaies et Malendure. Disposant d’une supérette et d’un supermarché lowcost, ce centre bourg est l’un des plus attractifs de l’île par son authenticité.

Le quartier les plus recherché est situé à proximité du lycée, dans le secteur D’Acomat. L’alternative se pose alors entre le lotissement jouxtant le lycée et les vastes villas édifiées sur le flanc du morne, le long de la route qui mène aux chutes d’eau.

 

A noter la réalisation d’un lotissement d’une trentaine de lots aux pieds du morne, suffisament éloigné de la nationale pour ne pas en subir les nuisances et assez haut pour profiter d’une vue dégagée….

 

Source : Le guide l’immobilier caraïbes – L’observatoire de l’immobilier

OBSERVATOIRE

Rédigé par gestionlocativeguadeloupe

La gestion locative par l'agence Immobilière VILLABEL de Basse Terre - Guadeloupe

Laisser un commentaire