Située de part et d’autre de Grande Rivière, à l’écart des centres touristiques du nord et de la capitale au sud, la commune de Vieux-Habitants semble avoir partiellement raté le virage d’un certain développement.

 

Du nord au sud du territoire de Vieux-Habitants se cumulent ainsi plusieurs projets immobiliers  dont le succès se fait attendre, plusieurs années après l’achèvement: la résidence Kachiman, oeuvre de le Société Immobilière de Guadeloupe, totalisant plus de 100 logements et 10.000 M2 de surface habitable.

 

Pour autant, malgré ces stigmates d’un développement  avorté, Vieux-Habitants dispose de certain atouts, encore non valorisés… La pittoresque Anse à la Barque, qui marque la limite nord de la commune, devrait être le brillant symbole de cette petite ville.

 

Hélas, les kilomètres parcourus vers le sud déçoivent rapidement, à commencer par le bourg de Marigot, peu attrayant, malgré le front  de mer réaménagé.

Le centre de Vieux-Habitants, majoritairement constitué de petites maisons traditionnelles entourées de jardins verdoyants, profite d’une vaste plage de sable sombre. La baignade y est toutefois hasardeuse en raison des galets qui maltraiteront les chevilles dès la moindre houle.

La plage de Rocroy, située quelques kilomètres  plus au sud , sera bien plus confortable, car dépourvue de ces satanés cailloux… Le quartier de Shoelcher compte parmi les plus recherchés de le ville, notamment en raison de sa proximité avec le centre du bourg et la zone de Gery.

Le choix pourra se porter sur les villas existantes implantées sur les hauteurs du morne ou sur un terrain constructible disponible dans l’un ou l’autre des lotissements : les Hauts de Schoelchers. Une autre possibilité consiste à résider dans le quartier de Bel Air ou de Gery, au dessus de la zone commerciale éponyme. Si cette localisation apporte les mêmes avantages que les lotissements précédents, la qualité de l’urbanisation n’est pas tout à fait identique: de nombreuses parcelles sont à l’état de terrains vagues, plusieurs maisons sont abandonnées en cours de construction, et les villas existantes n’ont pas toute fière allure.

Cet ensemble hétérogène laisse un sentiment mitigé. Notons toutefois que la partie basse de ce quartier est plus ordonnée que les hauts… Avantage pour les familles résidentes, ce quartier accueille une école maternelle et primaire. Il est également possible d’opter pour le secteur du collège de Vieux Bourg, à la sortie sud du centre. Les villas en front de mer occupent une position très privilégiée associant un panorama exceptionnel à une ventilation de bienvenue.

Plus en arrière, l’urbanisation se fait plus modeste mais le quartier dégage une impression de tranquillité, et ce à deux pas du centre bourg et de ses commerces, notamment une supérette. Enfin, reste la possibilité de résider dans le cadre d’un habitat diffus, dans l’une de ces grandes villas qui parsèment le flanc du morne, avec le privilège, pour le secteur Val de l’Orge de pouvoir accéder à sa jolie crique et à son petit havre: là, face à la mer Caraibes, dortoir à hérons pique-boeufs et balbuzards en maraude au retour des pêcheurs raviront l’oeil du naturaliste amateur…

 

Sources : Le guide de l’immobilier caraïbes – L’Observatoire de l’immobilier

OBSERVATOIRE

Rédigé par gestionlocativeguadeloupe

La gestion locative par l'agence Immobilière VILLABEL de Basse Terre - Guadeloupe

Laisser un commentaire